Fictions spéculatives

Dans tous les territoires, de plus en plus de personnes, de collectifs et d’organisations activent des réponses individuelles ou collectives aux défis auxquels nous sommes confronté.e.s: écologiques, économiques, culturels, sociaux, etc. Ces réponses sont ce que nous appelons des brouillons d’avenir, des utopies concrêtes, des prototypes, des alternatives. Elles ont tendance à être marginales, peu visibles, de petite taille.

Ces esquisses de sociétés possibles se développent dans un monde où la majorités des récits sur l’avenir sont des dystopies, histoires d’un futur catastrophique, qui alertent de manière efficace sur les dangers auxquels nous faisons face, mais ont tendance à paralyser le mouvement. Si l’avenir est la chronique annoncée d’un échec, pourquoi consacrer du temps et de l’énergie à la construction d’autres modèles?

Dans ce contexte, il est nécessaire d’activer des lieux et des canaux de transmission d’initiatives réelles, ancrées dans un territoire, en construisant par exemple des fictions et des imaginaires autours de ces initiatives. Brouillons du futur invite ainsi des auteurs.rices à créer des fables en partant d’alternatives existantes, à produire des récits spéculatifs qui nous permettent d’imaginer ce qui se passerait dans un futur, plus ou moins lointain, si ces alternatives venaient à s’étendre. 

Nous voulons construire une collection de brouillons pour le changement, un guide d’actions réelles et imaginaires. La première collection se crée en Álava, terrritoire du Pays Basque (en Espagne) où se trouve Azala, à l’initiative du projet. Les collections suivantes pourront émerger en fonction des désirs d’habitant.e.s d’autres territoires.

Dans Brouillons du futur, nous invitons, sur la base d’un inventaire d’alternatives existantes sur un territoire, un.e écrivain.e à en choisir une ou plusieurs et à imaginer une fable projetant cette ou ces alternatives dans l’avenir.